Redécouvrir les films suisses
fr
de it
Redécouvrir les films suisses

Les deux grandes étapes de la construction du Gothard ont marqué les mouvements migratoires ainsi que les idées de la bourgeoisie et celle des ouvriers.

Disponible sur

Fiche technique

Originaltitel

  • San Gottardo

Année

  • 1977

Durée (minutes)

  • 90

Langue originale

  • italien
  • allemand
  • français

Genre

  • fiction

Cast

Réalisation

  • Villi Hermann

Scénario

  • Peter Zeindler
  • André Puig
  • Giovanni Orelli

Acteurs

  • Maurice Aufair
  • Mathias Gnädinger
  • Roger Jendly
  • Hans-Dieter Zeidler
  • Gigi dall'Aglio
  • Didier Flamand

Photographie

  • Hans Stürm
  • Renato Berta

Sociétés de production

  • Filmkollektiv Zürich AG
  • Imago Film

Montage

  • Rainer Trinkler
  • Elisabeth Wälchli

Son

  • Luc Yersin

Musique

  • Panzini Zirkus

Angaben zur Digitalisierung

Digitalisierungsjahr

  • 2017

Numérisé par

  • Cinémathèque suisse et Imago Film

en coopération avec

  • Cinegrell

Soutenu par

  • Cantone Ticino DECS, Memoriav, Lombardi

Prix et festivals

1977

  • 30. Festival internazionale del film Locarno: Léopard d'argent

Recommandé par

Antonio Mariotti sur «San Gottardo»

L’inauguration de la transversale alpine a montré une fois de plus que le Gothard est bien le cœur de la Suisse et le cœur de l’Europe. Dans «San Gottardo», le réalisateur Villi Hermann – né d’un père lucernois et d’une mère tessinoise – met en relation les deux langues et les deux cultures de sa propre biographie. Le passé et le présent entrent aussi en résonance, tout comme les deux manières de raconter la vie au cinéma: la fiction et le documentaire. L’histoire des mineurs qui ont travaillé dur dans la galerie du tunnel routier ouvert en 1980 alterne avec celle de leurs prédécesseurs qui ont percé le tunnel ferroviaire un siècle auparavant. Si les premiers ne doivent plus affronter la police uranaise qui a écrasé dans le sang la grève des mineurs du premier tunnel, cela ne signifie pas qu’ils ne meurent pas de la silicose ou ne souffrent pas d’avoir abandonné femmes et enfants. Dans son film, Villi Hermann va pourtant au-delà des destinées personnelles: il nous invite à réfléchir à la manière d’écrire l’Histoire en déconstruisant les mythes officiels sur la creusement du tunnel créés par Alfred Escher et Louis Favre. Le réalisateur s’en tient au matériel documentaire, néglige l’interprétation qui en est faite et donne une voix à ceux qui n’en ont jamais eu.

Extra et téléchargement

Affiche