Redécouvrir les films suisses
fr
de it
Redécouvrir les films suisses

Max, un orphelin, rêve de faire partie d’une famille. Placé chez des fermiers, il est exploité et humilié par sa famille d’accueil au lieu d’être aimé et estimé. 

Regardez le film maintenant sur

Fiche technique

Titre original

  • Der Verdingbub

Année

  • 2011

Durée (minutes)

  • 108

Langue originale

  • suisse allemand

Disponible en

  • HD 1080p
  • audio: OV stereo
  • UT: de/fr/it

Cast

Réalisation

  • Markus Imboden

Scénario

  • Plinio Bachmann

Photographie

  • Peter von Haller

Acteurs

  • Katja Riemann
  • Stefan Kurt
  • Maximilian Simonischek
  • Max Hubacher
  • Lisa Brand
  • Miriam Stein
  • Andreas Matti
  • Heidy Forster
  • Ursina Lardi
  • Ernst C. Sigrist
  • Christoph Gaugler
  • Peter Wyssbrod
  • Hanspeter Müller
  • Martin Hug
  • Rebekka Burckhardt

Sociétés de production

  • C-Films AG
  • Bremedia Produktion

Son

  • Peter Reichenbach

Musique

  • Lorenz Dangel

Montage

  • Ursula Höf

Recommandé par

Christoph Schelb sur «Der Verdingbub»

Dans le film de Markus Imboden « Der Verdingbub » (« L’Enfance volée »), on se croit transplanté à une époque révolue depuis longtemps. Pourtant, des choses ordinaires, comme les cars postaux, nous rappellent qu’en fait il n’y a pas si longtemps que de petits orphelins et des enfants de couples divorcés étaient exploités comme de la main-d’œuvre bon marché.  

Comme il alterne les petites lueurs d’espoir et les coups bas d’une grande violence, Markus Imboden expose son public à une série de sentiments contradictoires, de sorte que le spectateur ne peut jamais se sentir en sécurité. Il ne commet toutefois pas l’erreur de présenter la famille paysanne d’accueil pour plus méchante qu’elle n’est en réalité. Certes, ses membres ne sont en vérité pas sympathiques mais ce sont tous des personnes brisées par la vie, que la pauvreté a jeté dans une situation désespérée. 

C’est un film peuplé d’un grand nombre de perdants marqués par la vie mais qui est devenu lui-même un grand succès du cinéma. Grâce aux 250’000 billets vendus, la question des enfants placés de force, longtemps passée totalement sous silence, a fait en 1941son entrée pour la première fois dans la conscience collective. Ce drame n’est pas seulement parmi les plus bouleversants, c’est aussi un des films suisses les plus importants du nouveau et du dernier millénaire. 

Facts & Figures

2020
56es Journées de Soleure

1995
30es Journées de Soleure

Extra et téléchargement

affiches internationales