Redécouvrir les films suisses
fr
de it
Redécouvrir les films suisses

Un film sur les secundos, une évocation de l’émergence d’une nouvelle culture urbaine en Suisse et la reconnaissance bien méritée de la vidéo.

Regardez le film maintenant sur

Fiche technique

Titre original

  • Babylon 2

Année

  • 1993

Durée (minutes)

  • 90

Langue originale

  • suisse-allemand
  • français

Disponible en

  • HD 1080p
  • audio: OV stereo
  • UT: de/fr/it

Cast

Réalisation

  • Samir

Scénario

  • Samir
  • Pierre-François Mennel

Photographie

  • Marcel Derek Ramsay
  • Samir

Acteurs

  • Michel Hüttner
  • Carlos Leal
  • Luana Cea

Société de production

  • Dschoint Ventschr Filmproduktion AG, Zürich

Montage

  • Ronnie Wahli

Son

  • Roman Küng
  • Sabine Boss
  • Peter Bräker

Musique

  • Peter Bräker

Details sur la numérisation

Année de numérisation

  • 2003 / 2015 / 2019

Numérisé par

  • Dschoint Ventschr Filmproduktion AG, Zürich (2003 / 2015)
  • filmo – Verein CH.Film, Solothurn (2019)

en coopération avec

  • Cinegrell, Zürich (2003)
  • RoDo Works AG, Zürich (2019)

Soutenu par

  • Suissimage, Bern (2015)
  • Swiss Films, Zürich (2015)

Recommandé par

Frédéric Maire sur «Babylon 2»

Premier vrai documentaire de Samir, «Babylon 2» est aussi son projet le plus personnel. Dans cet essai sur les thèmes de l'émigration, du racisme, de l'identité et des médias, le cinéaste s'implique à la première personne et n'hésite pas à se raconter en tant que citoyen suisse d'origine étrangère, comme tant d'autres. Il mène ici une étrange enquête dans ce drôle de petit pays que l'on nomme Suisse et qui héberge une impressionnante quantité d'immigrés de toute nationalité. Film sur le mélange des langues et des cultures, «Babylon 2» permet de découvrir tour à tour une Bâloise d'origine calabraise qui chante du rap en anglais, un Turc joueur de hockey sur glace, un Lausannois d'origine espagnole qui fait du rap en Français, et même un ami Juif qui n'est autre que l'acteur principal de «Morlove» et incarne ici, en quelque sorte, le double du cinéaste. Exploitant à fond les possibilités des écrans multiples et l'interaction de textes avec les images, Samir fait de ce documentaire un modèle du genre, présenté en première à la Semaine de la critique du Festival de Locarno.

Recommandation de Margrit Tröhler

Extra et téléchargement