Redécouvrir les films suisses
fr
de it
Redécouvrir les films suisses

1915. Gilberte, la fille d’un hôtelier de Gourgenay, veut changer les idées sombres des soldats d’une batterie stationnée dans le village en leur organisant une veillée de Noël. Le canonnier Hasler succombe à son charme.

Disponible sur

Fiche technique

Cast

Titre original

  • Gilberte de Courgenay

Année

  • 1941

Durée (minutes)

  • 115

Genre

  • fiction

Langue originale

  • suisse-allemand

Sous-titres

  • français
  • allemand
  • italien

Réalisation

  • Franz Schnyder

Scénario

  • Kurt Guggenheim
  • Rudolf Bolo Maeglin
  • Richard Schweizer

Acteurs

  • Rudolf Bernhard
  • Anne-Marie Blanc
  • Zarli Carigiet
  • Hélène Dalmet
  • Heinrich Gretler
  • Max Knapp
  • Erwin Kohlund
  • Ditta Oesch

Photographie

  • Emil Berna

Sociétés de production

  • Praesens Film, Zürich

Montage

  • Hermann Haller
  • Käthe Mey

Son

  • Max Niederer

Musique

  • Robert Blum

Details sur la numérisation

Année de numérisation

  • 2014

Numérisé par

  • Schweizer Radio und Fernsehen, Zürich
  • Praesens Film AG, Zürich
  • Cinémathèque suisse, Lausanne

en coopération avec

  • Cinegrell AG, Zürich
  • Tonstudios Z, Zürich

Soutenu par

  • Memoriav, Bern

Recommandé par

Marcy Goldberg sur «Gilberte de Courgenay»

«La petite Gilberte» est une chanson à succès qui a été composée en 1917 déjà à la gloire de Gilberte Montavon, l’aimable fille de l’aubergiste jurassien. En 1939, la jeune fille est devenue une sorte d’icône, et une icône de fiction, sous le nom de «Gilberte de Courgenay» dans un roman et une pièce de théâtre. Mais c’est l’adaptation à l’écran signée du réalisateur Franz Schnyder et rythmée par la musique qui en a fait véritablement une légende en 1941, – et de l’actrice Anne-Marie Blanc une star de cinéma. 

Au commencement du film, le générique avertit le spectateur que l’histoire a été librement inventée malgré toutes les ressemblances avec des événements réels. Et effectivement le film est remarquable notamment par sa façon d’aborder l’histoire. Situé durant la Première Guerre mondiale, le portrait de la vaillante jeune femme devient l’incarnation des idéaux patriotiques de la «défense spirituelle» mis en circulation avant la Deuxième Guerre mondiale.

L’image de la femme évoquée sous ce patronage mérite aussi notre attention. Jolie mais modeste, consciencieuse et dévouée, et bilingue, naturellement : elle est aussi bien un objet de passion amoureuse que la mère des soldats, l’héroïne du titre et dans le même temps un personnage secondaire. Cela a l’air paradoxal mais correspond pourtant tout à fait à la réalité vécue par les femmes de la génération du service actif, qui ont assuré la bonne marche du pays sur de nombreux plans, des dizaines d’années avant d’obtenir le droit de vote.

Extra et téléchargement

Behind the Scenes

Downloads

Drehbuch Gilberte de Courgenay (pdf)