Redécouvrir les films suisses
fr
de it
Redécouvrir les films suisses

Le soldat Ernst S. est l’un des 17 « traîtres à la patrie » à avoir été fusillés par l’armée suisse pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Regardez le film maintenant sur

Fiche technique

Titre original

  • Die Erschiessung des Landesverräters Ernst S.

Année

  • 1976

Durée (minutes)

  • 99

Langue originale

  • suisse-allemand

Disponible en

  • HD 1080p
  • audio: OV stereo
  • UT: de/fr/it

Cast

Réalisation

Scénario

  • Richard Dindo
  • Niklaus Meienberg

Photographie

  • Robert Gnant

Sociétés de production

  • Filmkollektiv Zürich AG

Montage

  • Georg Janett
  • Richard Dindo

Son

  • Beni Lehmann

Details sur la numérisation

Année de numérisation

  • 2020

Numérisé par

  • filmo

en coopération avec

  • Cinegrell AG, Zürich

Soutenu par

  • Cinémathèque suisse, Penthaz

Recommandé par

Michel Bodmer sur «Die Erschiessung des Landesverräters Ernst S.»

« Les petits, on les pend, les gros, on les laisse courir. » Cette thèse est illustrée à merveille par l’histoire d’Ernst S. que relate le documentaire de Niklaus Meienberg et Richard Dindo. Ernst S., aspirant bohémien naïf et marginal grandi dans la région de Saint-Gall, ne voulait pas trimer en usine pour un salaire horaire de quelques centimes et préférait faire de la musique. 

En 1941, pour s’acheter de la bière, il a monnayé à des Allemands quelques grenades chapardées dans un dépôt de munitions. Ce qui a valu à ce « traître à la patrie » d’être fusillé une nuit dans une forêt, alors que la moitié du Conseil fédéral, le général Wille, Emil Bührle et d’autres éminents confédérés déroulaient le tapis rouge pour les nazis et faisaient de juteuses affaires avec eux.

Une pièce importante et ahurissante à insérer dans la manière dont la Suisse assume son passé, où les témoignages des proches d’Ernst S. ont autant de poids que les explications de l’historien Edgar Bonjour. La chanson préférée du loser Ernst S. était aussi celle du protagoniste du film de Kurt Früh «Dällebach Kari». Hasard ou fatalité ? 

Recommandation de Emilie Bujès

Facts & Figures

1976
Solothurner Filmtage
Internationale Filmwoche Mannheim - Sonderpreis des Oberbürgermeisters

2014
20e Visions du Réel Nyon

2015
50. Solothurner Filmtage

CH: 13'000 Tickets

Extra et téléchargement

Affiches

Liens

Site web Richard Dindo