Redécouvrir les films suisses
fr
de it
Redécouvrir les films suisses

Marie-Louise, une petite Française, échappe aux horreurs de la guerre et trouve refuge auprès d’une famille suisse. Réfugiée mais pour combien de temps ?

Regardez le film maintenant sur

Fiche technique

Titre original

  • Marie-Louise

Année

  • 1944

Durée (minutes)

  • 103

Langue originale

  • suisse-allemand
  • français

Disponible en

  • HD 1080p
  • audio: OV stereo
  • UT: de/fr/it

Cast

Réalisation

Scénario

  • Richard Schweizer

Photographie

  • Emil Berna

Acteurs

Sociétés de production

  • Praesens Film, Zürich

Montage

  • Hermann Haller

Musique

  • Robert Blum

Details sur la numérisation

Année de numérisation

  • 2015

Numérisé par

  • SRF Schweizer Radio und Fernsehen

en coopération avec

  • Cinegrell AG, Zürich
  • On Line Video 46 AG, Zürich
  • Tonstudios Z, Zürich

Soutenu par

  • Cinémathèque suisse, Lausanne

Recommandé par

Benedikt Eppenberger sur «Marie-Louise»

Réalisé en 1943, en pleine guerre, le film de Leopold Lindtberg «Marie-Louise» raconte l’histoire d’une fillette vivant en France occupée qui est choisie pour passer trois mois en Suisse, pays neutre, et tenter d’y oublier les atrocités de la guerre. Après quoi, en moins de deux, reconduite à la frontière et retour à la guerre. La Suisse officielle le voulait ainsi. Tout le monde ne soutenait pas cette politique envers les réfugiés et voilà pourquoi des ouvriers suisses et un directeur de fabrique (Heinrich Gretler) se liguent et s’opposent à l’inhumanité et à la pusillanimité décrétée d’en haut. Du point de vue d’aujourd’hui, tout cela a un effet un peu flou. A l’époque, «Marie-Louise» a par contre représenté une entreprise risquée pour la Praesens, la société de Lazar Wechsler, exposée sans relâche, même en cette quatrième année de guerre, aux brimades des amis d’Hitler au sein de l’armée suisse, de l’administration et du monde politique. Avec «Marie-Louise», l’équipe autour du réfugié et antifasciste Lindtberg a souligné fermement que l’on n’était pas disposé à céder sans résister la «Défense spirituelle» aux «inquiétants patriotes».

Facts & Figures

1946
Academy Award – Oscar Best Writing, Original Screenplay

Extra et téléchargement

affiches internationales

Downloads

Original Drehbuch (pdf)