Redécouvrir les films suisses
fr
de it
Redécouvrir les films suisses

La call-girl russe Irina déclenche involontairement un coup d’État, avec des conséquences inattendues pour elle-même et pour la Suisse.

 

Film jetzt anschauen auf

Bonus

Fiche technique

Titre original

  • Beresina oder Die letzten Tage der Schweiz

Année

  • 1999

Durée (minutes)

  • 108

Langue originale

  • allemand
  • suisse allemand

Disponible en

  • HD 1080p
  • audio: OV stereo
  • UT: de/fr/it

Cast

Réalisation

Scénario

  • Martin Suter

Photographie

  • Renato Berta

Acteurs

Sociétés de production

  • T&C Film
  • Prisma Film
  • Pandora Filmproduktion

Producteurs

  • Marcel Hoehn

Montage

  • Daniela Roderer

Son

  • Luc Yersin

Musique

  • Carl Hänggi

Details sur la numérisation

Année de numérisation

  • 2016

Numérisé par

  • Cinémathèque suisse

Laboratoire

  • On Line Video 46 AG

remastérisé

  • 2022

par

  • filmo

en coopération avec

  • Frenetic Films AG

Laboratoire

  • RoDo Works AG

Recommandé par

«Berezina ou les derniers jours de la Suisse»

«Die cheibe Bräme – die cheibe Schwiizer» (Les cons de taons – les cons de Suisses) : comme dans la chanson du trio Geschwister Schmid, les hommes volent comme des taons autour d’Irina, jouée par Elena Panova – jusqu’au jour où celle-ci riposte. Plus de vingt après, la satire de Daniel Schmid sur la Suisse n’a rien perdu de son mordant. Et les 25 dernières minutes font toujours partie des plus drôles de l’histoire du cinéma suisse.

C’est du reste aussi l’histoire d’une moustache. A savoir celle de l’avocat Alfred Waldvogel, dont le système pileux perd un peu de sa splendeur après chaque visite nocturne chez Irina. A l’instar de sa lèvre supérieure, la Suisse se dévoile toujours plus – comme un pays livré aux hommes assoiffés de pouvoir, qui finissent par se mettre à genoux ailleurs que dans la chambre à coucher de la jeune immigrante. Le scénario de l’auteur à succès Martin Suter est plein de flèches empoisonnées décochées contre l’hypocrisie, la superficialité et l’égoïsme à l’honneur dans notre pays.

Pourtant, Daniel Schmid et Martin Suter traitent aussi leur patrie avec beaucoup d’amour. Pour ce faire, ils se servent d’Irina et de son regard extérieur, qui évoque la beauté du pays à travers ses mots prononcés en mauvais allemand – et même dans des chansons en dialecte alémanique. Émouvant et très amusant.  

Prix et festivals

1999
Cannes Film Festival, Nominee Un Certain Regard Award
52. Locarno Film Festival (Piazza Grande)
Pusan International Film Festival
Max! New Films and Stars From Austria, Germany and Switzerland
18th Vancouver International Film Festival
23e Festival des films du monde
21st Moscow International Film Festival
Festival do Rio de Janeiro

2000
Schweizer Filmpreis, Nominee Bester Spielfilm
Solothurner Filmtage
21. Filmfestival Max Ophüls Preis
Nortel Palm Springs International Film Festival
Film Festival Rotterdam
Göteborg Film Festival
San Jose Film Festival
Singapore International Film Festival
Minneapolis/St. Paul International Film Festival
Istanbul Film Festival
San Francisco International Film Festival
Buenos Aires International Festival of Independent Cinema
Film-Kunst-Fest Schwerin
Warsaw Film Festival
Internationales Filmfestival Mannheim-Heidelberg
Jakarta International Film Festival

2001
Sveitsin kulttuuripäivät Festival
Cine Suizo para América Latina, Medellìn

2003
19. Troja Internacional Film Festival

2006
35th Festival Nouveau Cinéma Montréal

2013
24th Ankara International Film Festival

2016
Zurich Film Festival

Extra et téléchargement

Remerciements à la Cinémathèque suisse pour la mise à disposition des images

affiches internationales

Droits d'image : © Frenetic Films | Collection Cinémathèque suisse. Tous droits réservés.

Download

Presseheft (pdf)